Rejoignez-nous sur 

Mouvement québécois des vacances familiales

Historique

Découvrez ici l’origine, l’histoire, la contribution et les défis du Mouvement.

L'origine

En 1954, la Ligue Ouvrière Catholique (L.O.C.) expérimenta pour la première fois l’idée de camps ouvriers dans plusieurs villes. Plus de mille familles ont ainsi bénéficié de belles vacances reposantes et économiques.

Fondée à Montréal en 1939, la L.O.C. offrait aux familles des services tels: budget familial, bibliothèques, gardiennes, comptoir d'échanges, coopératives de consommation et d'habitation, camps ouvriers, jardins ouvriers, etc.

On perd la trace des camps ouvriers vers la fin des années cinquante. Mais l'esprit de solidarité demeurera pour renaître avec les camps familiaux. Autour des camps Otoreke et Bleu et Blanc, les premiers groupes de familles se sont constitués pour prendre des vacances communautaires. Les camps s'occupaient de la coordination, de la programmation des activités, de l'animation, de l'entretien des équipements et du site, ainsi que d'une partie du financement des projets de vacances. Pour leur part, les groupes de familles prenaient en charge l’information, le recrutement, l'organisation et la recherche de fonds pour leurs vacances.

De cette époque, on retiendra la volonté de rendre accessibles les vacances pour les familles à revenus modestes. Les groupes familiaux, issus de divers quartiers ouvriers de Montréal, expriment aussi leur désir de contrôler le plus largement possible leur projet de vacances.

Le Mouvement québécois des camps familiaux

Après une longue préparation faite de consultations, de représentations et d'actions, le Mouvement sera fondé. II se formera autour de la Politique du mouvement des camps familiaux avant d'être officiellement constitué.

La politique des camps familiaux, publiée en 1980, est plus qu'un document de référence, plus qu'un énoncé de principes, plus qu'un cahier de revendications. C'est avant tout le résultat d'un travail de consultation, d'animation et d'organisation communautaire qui s'est fait pendant plusieurs mois auprès des membres. Malgré les années, cette politique doit être considérée comme le témoignage des aspirations fondamentales des couches populaires en ce qui a trait au droit aux vacances.

Guidés par ces principes et leurs orientations de travail, les membres du Mouvement des camps familiaux se sont acheminés vers la fondation du MQCF le 16 mai 1981. La fusion avec le Groupe ressources-vacances-sites couronnera cette longue marche en 1982. A partir de cet instant, le Mouvement québécois des camps familiaux devenait le seul porte-parole des associations populaires de vacances familiales au Québec. Les années qui suivirent ont été l'occasion de consolider ce regroupement et d'assurer sa reconnaissance auprès de ses bailleurs de fonds, des structures du loisir et des organisations populaires.

En 2006, le Mouvement procède à un changement dans son nom corporatif et devient le Mouvement québécois des vacances familiales (MQVF).

Pour en savoir plus sur l’historique du MQVF, cliquez ici.